Fawâid Al-Badr

La maladie de la fatuité - Al Badr.fr

La maladie de la fatuité

Toutes les louanges sont à Allāh, le Seigneur des mondes. J’atteste que nul n’est en droit d’être adoré si ce n’est Allāh et j’atteste que Muḥammad est Son serviteur et messager ( que la paix et les salutations d’Allāh soient sur lui, sa famille et l’ensemble de ses compagnons). Avant tout propos : La fatuité …

La maladie de la fatuité Lire la suite »

Le pèlerinage et la réforme - Al Badr

Le pèlerinage et la réforme

  Le Hadj (le pèlerinage) est une école bénie de raffinement des âmes, de purification des cœurs, et de renforcement de la foi. Par ce rite immense et cette législation bénie, les musulmans bénéficient de grandes leçons, d’enseignements touchants et d’avantages éminents en matière de croyance, d’adoration et de comportement. Il s’agit d’une véritable école …

Le pèlerinage et la réforme Lire la suite »

L’amour d’Allah est l’âme de l’islam - Al-badr.fr

L’amour d’Allah est l’âme de l’islam

  Certes, l’amour d’Allah – Seigneur des mondes et Créateur Suprême de toute chose, Celui qui est le Seul digne d’être adoré, Le Roi [Al-Malik], Le Pur de tout défaut ou manquement [Al-Quddûs, As-Salâm], Celui qui affirme la vérité et approuve les véridiques [Al-Mûmin], Celui dont le savoir et la surveillance englobent toute chose [Al-Mûhaïmin], …

L’amour d’Allah est l’âme de l’islam Lire la suite »

L’accueil du mois de Ramadan - Al-badr.fr

L’accueil du mois de Ramadan

  Parmi les immenses bienfaits d’Allah sur Ses serviteurs, le fait qu’Il leur a assigné de nombreuses périodes d’adorations dans lesquelles se multiplient les actes d’obéissances et s’amenuisent les actes de désobéissances. Des périodes dans lesquelles sont pardonnés les péchés et les bonnes actions sont multipliées. Les miséricordes descendent en ces moments et les donations …

L’accueil du mois de Ramadan Lire la suite »

Une sounnah délaissée, donner une kouniya à son enfant

Une sounnah délaissée, donner une kouniya à son enfant

  ▪ Le questionneur : Honorable Shaykh, me permettez-vous une question ? ▪ Le Shaykh : Oui, je t’écoute. ▪ Le questionneur : Je vous remercie. Dans son intitulé « Touhfatu al mawdud bi ahkami al mawlud », Ibn Al Qayyim cite dans un chapitre l’autorisation de donner une kouniya à son enfant qui est en bas …

Une sounnah délaissée, donner une kouniya à son enfant Lire la suite »

Retour haut de page