Une sounnah délaissée, donner une kouniya à son enfant.

Une Sounnah Délaissée, Donner Une Kouniya À Son Enfant - Fawâ'id Al Badr

Basmalah - Fawâid Al Badr

 

▪ Le questionneur : Honorable Shaykh, me permettez-vous une question ?

▪ Le Shaykh : Oui, je t’écoute.

▪ Le questionneur : Je vous remercie. Dans son intitulé « Touhfatu al mawdud bi ahkami al mawlud », Ibn Al Qayyim cite dans un chapitre l’autorisation de donner une kouniya à son enfant qui est en bas âge, ceci est exact ô Shaykh ? [1]

▪ Le Shaykh sourit et dit : Ceci est exact. Puis il se tourna vers le questionneur et dit : Mon père – Shaykh ‘Abd Al Mohsin al ‘Abbad – nous donnait une kouniya à mes frères et moi alors que nous étions enfants.

▪ Le questionneur : Cela veut dire que je peux appeler ma fille qui n’a que six mois par Oum ‘AbdiLlahi par exemple ? 

▪ Le Shaykh sourit et dit : Oui. 

 

═════ ❁❁❁ ═════ 

 

[1] La kouniya consiste à surnommer son enfant « Abou untel/unetelle » (= père de …) ou « Oum untel/unetelle » (= mère de …).

 

Boutons de partage :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email